Fonction : Responsable de l’Accueil

Arrivée au Puy du Fou: 2001

Spectacle préféré : Les Orgues de Feu, parce que c’est « poétique et apaisant »

Offrir un accueil de qualité est une priorité au Puy du Fou ! C’est la mission de Guillaume et de son équipe qui font chaque année preuve d’organisation, de patience et de bonne humeur pour accueillir les 2 millions de visiteurs du Grand Parc. Nous sommes allés à sa rencontre afin d’en savoir un peu plus sur lui.

Guillaume, parle-nous un peu de ton métier…

L’avantage au Puy du Fou, c’est que l’on a plusieurs métiers. Ma mission principale est de prendre en charge l’accueil du Grand Parc. C’est très important car il s’agit du premier et du dernier contact qu’ont les visiteurs au Puy du Fou. Nous sommes près de 100 personnes réparties en trois pôles :

Il y a tout d’abord l’équipe des parkings qui gère les flux entrants et sortants de véhicules. Nous stationnons entre 1 500 et 4 000 voitures en 2 heures ! Un gros défi… Auquel viennent s’ajouter sur certaines journées plus de 200 cars.

Aux entrées du Grand Parc, les hôtes et hôtesses d’accueil doivent quant à eux contrôler et informer l’ensemble des visiteurs accédant sur le site. Cette équipe gère également les services dédiés aux visiteurs : la location de poussettes, de fauteuils, les casques de traduction ou la gestion des objets trouvés.

Le troisième pôle est celui lié aux transports qui comprend notamment les petits trains qui cheminent à l’intérieur du Grand Parc. Nous en aurons bientôt deux, entièrement électriques, que nous sommes les seuls à avoir en France : les « Colporteuses ». Cette équipe s’occupe aussi des navettes entre les parkings et les entrées du Grand Parc ainsi que celle qui effectue les transferts entre la gare d’Angers et le Puy du Fou.

Nous souhaitons que les visiteurs repartent avec de bons souvenirs. Nous privilégions bien entendu les spectacles, et nous sommes là pour qu’ils en découvrent le maximum. Mais à leur retour chez eux, si nos visiteurs peuvent se dire : « J’ai vécu une superbe journée et en plus les équipes étaient sympas ! » ; nous aurons réussi notre pari.

Autour de cela, d’autres missions complémentaires viennent se greffer : le suivi de la satisfaction, la mise en place des grilles horaires avec les différentes programmations des spectacles, l’organisation de la signalétique ou l’impression des « Guides Visiteurs » et leur répartition au sein du Puy du Fou. C’est donc un métier relativement varié !

Et quel parcours as-tu suivi ?

J’ai en fait découvert le Puy du Fou en 2001, à l’occasion d’un stage au service Accueil. J’avais 16 ans ! J’ai tellement aimé cette expérience que j’ai décidé de me lancer dans cette voie : BTS Tourisme et Licence dans le Management du Tourisme. C’est devenu mon travail à plein temps en 2005.

Aujourd’hui, quelle est ta journée type lorsque le Grand Parc est ouvert ?

Il n’y a pas vraiment de journée type ! J’ai par contre des rendez-vous précis. Tous les matins à 9h, ma journée débute par une réunion avec l’ensemble des personnes qui sont en charge de l’exploitation quotidienne du parc : les équipes de Sécurité, de Restauration ou d’Accueil. Nous ouvrons ensuite le dispositif d’Accueil à 9h15. Jusqu’à 11h, mon activité est essentiellement consacrée à la supervision de mes équipes pour faire en sorte que tout se passe bien. Je me qualifierais presque comme un chef d’orchestre !

Durant l’après-midi, j’ai généralement des réunions pour mener à bien des projets et je gère toutes les problématiques diverses liées à l’exploitation.

Et le reste de l’année ?

A partir de juillet, nous réfléchissons déjà aux améliorations à apporter dans les services et aux aménagements à prévoir. Nous prenons le temps de voir ce qui s’est bien passé sur la saison et tout ce qui peut être amélioré à l’avenir.

La saison de Noël arrive aussi très vite. Il faut alors s’occuper de sa mise en place et du recrutement.

Finalement, qu’est-ce que tu apprécies le plus dans ton travail aujourd’hui ?

Ce que j’apprécie le plus, c’est que je ne connais pas la routine ! Je sais quand j’arrive mais je sais rarement quand je vais partir. C’est de l’imprévu permanent car je ne peux jamais prévoir ce qu’il va se passer. Ce côté « adrénaline » est vraiment excitant ! Ce que j’apprécie également, ce sont les relations humaines avec mes collaborateurs. J’espère qu’il n’y a pas qu’au Puy du Fou que l’on vit cela mais il est vrai que l’humain a une place très importante ici. On retrouve une réelle solidarité et un soutien dans les équipes. Et ce ne sont pas que des mots ! Quand on est à l’intérieur, on le ressent vraiment.

Enregistrer

2 Commentaires

  1. bonjour
    nous aimerions venir avec 4 amis au puy du fou
    mon probleme,c est que j ai un petit chien
    comment faire a l hotel , dans le parc et pour les animations
    merci de votre réponse
    cordialement
    m martino

    • Bonjour Martino, les animaux ne sont pas acceptés au Puy du Fou, mais une pension canine existe. N’hésitez pas à contacter l’équipe Réservation (0 820 09 10 10) afin de vous renseigner concernant les disponibilités 🙂

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.