Au Puy du Fou, les spectacles s’inspirent de faits historiques, de légendes, de personnages célèbres et hauts en couleurs, mais aussi de lieux mythiques. L’équipe artistique est en quête perpétuelle de lieux chargés d’histoire pour y puiser l’inspiration et faire évoluer les personnages des spectacles dans des décors exceptionnels.

La genèse d’un décor prend sa source dans le scénario, avec un cahier des charges bien précis afin de répondre à toutes les exigences techniques liées au spectacle. Le décor est l’écrin dans lequel les acteurs évoluent, il doit être impressionnant tout en restant au service d’une histoire. Il peut être amené à prendre feu, à être motorisé voire à s’escamoter totalement, ce qui implique une équipe de professionnels à la réalisation de tels mastodontes.

Les inspirations sont très variées et les références historiques nombreuses. Ainsi le Stadium Gallo-Romain s’inspire du célèbre Colisée de Rome, le décor de Mousquetaire de Richelieu, de la place des Vosges à Paris, ou encore le Bourg 1900, d’un véritable bourg du XXème siècle.

C’est Laurent Charrier, menuisier-ébéniste de formation, qui est chargé de la confection et de la mise en œuvre des décors sur l’ensemble du site. C’est avec une très grande simplicité qu’il explique comment il conçoit, élabore et met en place ces décors monumentaux.

« Les décors des spectacles sont faits en résine lorsqu’ils sont en extérieur, et en bois pour les structures en intérieur. Ils sont ensuite peints et patinés afin que le rendu soit des plus réels. Les villages d’époque comme le Village XVIIIème ou la Cité Médiévale, sont quant à eux de véritables reconstitutions avec de véritables moellons de pierre, des colombages ou encore des toits de chaume. Les délais sont souvent très courts, il faut trouver des solutions rapidement, ce qui nous pousse à être inventifs. Nous avons chacun nos spécificités dans l’équipe, mais au contact des uns et des autres nous apprenons de nouvelles techniques ce qui nous permet d’avancer vite. »

Tous les détails ont leur importance, surtout lorsqu’ils sont susceptibles d’être vus de très près. Le spectacle de la Renaissance du Château a demandé des décors d’une très grande finesse, respectant le château classé monument historique, et permettant d’immerger le visiteur en pleine époque Renaissance grâce à la richesse des détails. Mais pour Laurent, le décor le plus complexe qu’il ait eu à réaliser, reste celui de la chapelle dans le spectacle du Dernier Panache :

«  Il fallait réaliser un décor très technique et très fort à la fois, la scène est en effet très poignante, il fallait pouvoir le retranscrire aussi par le décor. »

La prochaine étape : monter le décor du Mystère de Noël une fois la saison terminée, véritable challenge de par la monumentalité de la structure, et le temps très court de montage.

C’est avec une fierté non dissimulée que Laurent confie : « on ne s’ennuie jamais au Puy du Fou, les défis sont toujours plus incroyables ! Ici la passion est sans cesse renouvelée, l’équipe des décors a un bel avenir devant elle !! »

Enregistrer

4 Commentaires

  1. le puy du fou est un endroit magique. les décorateur ont un poste formidable au grand parc. il n’y a pas que les artistes qui joue des rôles lors des spectacles. il faut penser au petites mains qui travailles sans cesse( couturier(ère); décorateur(trice)… sans eux le puy du fou ne serait pas comme maintenant, un endroit grandiose.

  2. Un parc attachant car j’y ai trouvé une âme pour toutes les émotions que j’ai ressenties. Juste un bravo pour l’accueil des personnes handicapées qui est géré comme nul autre endroit. Expérience inoubliable, un seul bémol : on a plus envie de repartir de cet endroit magique et poétique. Je suis venue de la Somme…

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here