Entrevue avec l’une des figures emblématiques du Puy du Fou !

  • Quel est ton rôle au sein du Puy du Fou ?

Je suis responsable du spectacle « Le Signe du Triomphe ». C’est une fonction assez complète puisque je dois gérer une équipe de 90 personnes, superviser une écurie de 56 chevaux participant à la course de chars et m’assurer que le scenario corresponde bien aux choix de la Direction Artistique. Depuis quelques années, nous assurons également les représentations des « Chevaliers de la Table Ronde ».

  • Comment se déroulent tes journées ?

J’arrive assez tôt pour faire le tour des équipes et des écuries. Il est primordial de toujours être en contact avec les acteurs, cavaliers ou techniciens pour s’assurer que tout se passe bien. J’enchaîne également les réunions pour préparer les évolutions du spectacle. Dès que j’ai un peu de temps, je me rends aux écuries pour monter un ou deux chevaux car c’est quand même mon premier métier.

Ensuite, 1h15 avant la première représentation, toute l’équipe se retrouve pour le « topo » : on discute de la séance précédente, de la vie de l’équipe, de ce qui pourrait être amélioré mais aussi bien sûr de ce qui fonctionne. Cela permet de mettre tous les éléments en perspective pour assurer un spectacle de qualité. Dès que la bande sonore démarre, je m’installe en tribune. Je scrute le spectacle dans ses moindres détails et garde en tête tout ce qui constituera le prochain « topo ».

  • Comment as-tu débuté au Puy du Fou ?

Par « La Cinéscénie » en 1988, au sein de la Cavalerie. C’est littéralement ce qui m’a mis « le pied à l’étrier » ! De 1990 à 2000, j’étais cavalier-voltigeur au « Spectacle Equestre », qui est devenu « La Fête de Chevalerie » puis « La Bataille du Donjon ». En 2001, le « Stadium Gallo-Romain » a été créé et j’ai pris la responsabilité du spectacle, dans lequel j’ai interprété le rôle de « Damien » et participé à la course de chars jusqu’en 2011. Il m’arrive encore de remplacer un meneur de chars en cas de besoin et j’adore retrouver les sensations de la piste !

  • Des défis particuliers cette année ?

Oui, deux en particulier ! Tout d’abord, il a fallu revoir toute la mise en scène et les différentes chorégraphies du « Signe du Triomphe » suite aux changements de la bande sonore. C’est un véritable travail de fond. Nous réfléchissons en fait tous les ans aux améliorations à apporter avec Nicolas de Villiers mais cette année a été particulièrement intense. Depuis quelques mois, je fais également partie de l’équipe des « Responsables d’Exploitation ». C’est un tout nouveau défi pour moi. Cela consiste, durant 24 heures, à s’occuper de la gestion du parc et surtout, de tous les imprévus ! Une fois par semaine, la responsabilité opérationnelle du site m’est confiée et je dois donc prendre toutes les décisions urgentes et importantes !

  • Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans tes missions actuelles ?

Le côté humain, que ce soit dans la gestion de mon équipe – formidable, d’ailleurs – mais aussi dans ma mission de « Responsable d’Exploitation » car je retrouve le contact direct avec les visiteurs du parc. J’ai aussi la chance de pouvoir m’appuyer sur des collaborateurs compétents. Je ne les remercierai jamais assez ! C’est grâce à eux et à cette excellente ambiance de travail que l’on peut obtenir des spectacles de cette qualité…

2 Commentaires

  1. que de bonheur ressenti a chaque visite au puy du fou
    toujours surpris chaque année par de nouveau defi ( entre autre le dernier panache )
    la cinescenie de toute beauté et chapeau a tous les acteurs de ce tableau magnifique
    chapeau a toute votre équipe une stelle devrait être faîte a la famille de villiers
    continuer surtout de nous surprendre
    Salutations a tous

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.