EPISODE 1

 

Acteurs, danseuses, agents d’accueil, régisseurs techniques… 8 espagnols ont rejoint les équipes du Grand Parc en mars dernier. Suivant le développement du Puy du Fou à l’international, ils feront peut-être parti de l’aventure Puy du Fou España, à Tolède, dans les prochains mois. Petit zoom aujourd’hui sur quelques-unes de ces nouvelles recrues…

 

Qui sont-ils ?

Beatriz, 28 ans, Tolède

 

 

Parcours : Licence en Journalisme et master en Patrimoine Historique

Poste et équipe : Danseuse au spectacle « Le Dernier Panache »

Pourquoi le Puy du Fou ? : Elle pratique la danse depuis 14 ans et adore l’Histoire

 

Aroa, 22 ans, Tolède

 

 

Parcours : Diplôme en Tourisme, jeune fille au pair à Saint-Jean-de-Luz, guide touristique à Tolède

Poste et équipe : Agent d’accueil

Pourquoi le Puy du Fou ? : Elle est passionnée par le secteur du tourisme et la culture française

 

José Adolfo, 23 ans, Tolède

 

 

Parcours : Diplôme en Lettres et Arts et un an de master à Clermont-Ferrand

Poste et équipe : Agent d’accueil

Pourquoi le Puy du Fou ? : Il est passionné par la littérature et la langue française

 

Enrique, 24 ans, Tolède

 

 

Parcours : Diplôme de Technique en Production de Spectacles, Radio et Télévision, école madrilène de cinéma

Poste et équipe : Régisseur technique aux spectacles « Les Vikings » et « Les Amoureux de Verdun”

Pourquoi le Puy du Fou ? : Il rêvait de venir travailler au Puy du Fou après une visite du Grand Parc en 2010.

 

 

Comment ont-ils été sélectionnés ?

 

Les débuts de l’aventure Puy du Fou ont été différents selon les personnes : alors que Beatriz n’avait jamais entendu parler du Puy du Fou avant d’apercevoir une offre sur les réseaux sociaux, Enrique consultait régulièrement les offres d’emploi, depuis l’annonce de l’ouverture d’un parc à Tolède.

Tout est néanmoins allé très vite pour l’ensemble des candidats espagnols. Après avoir passé des tests à Tolède, ils ont reçu en mars une invitation pour les dernières épreuves de sélection et l’entretien individuel. La suite s’est déroulée en France, devant un jury constitué des responsables des spectacles, de la direction artistique ou des Ressources Humaines. Leur venue a été pour certains l’occasion de découvrir le Puy du Fou… et de croiser les doigts pour en faire partie !

 

 

« J’ai été impressionnée par les décors, l’ambiance générale et l’effervescence à quelques jours de l’ouverture. On avait tous envie d’être pris ! » Aroa

Les réponses positives sont heureusement très vite arrivées et le départ pour la France s’en est suivi…

 

Et leur intégration ?

 

L’esprit de cohésion et le souci de l’intégration de chacun au Puy du Fou sont au cœur des valeurs puyfolaises.

« Je ne pensais pas rencontrer une si grande unité au sein de mon équipe, il y a une véritable entraide » Beatriz

L’ambiance au sein des équipes va bien souvent au-delà de simples rapports professionnels : « Il y a un esprit de famille » ajoute-t-elle avec un grand sourire.

« Mes collègues sont si accueillants, je ne pensais pas qu’il serait aussi facile d’être intégré » Enrique

 

La barrière de la langue, une difficulté ?

 

Si dans les « bonjour » l’accent est à peine perceptible, les niveaux de maitrise du français sont hétérogènes. L’expérience d’Aroa en tant que de jeune fille au pair pendant 3 mois en France l’aide beaucoup, notamment à faire progresser petit à petit ses deux colocataires, Beatriz et Enrique. Elle avoue qu’ensemble ils se testent sur les objets de la vie quotidienne et qu’ils regardent la télévision en français. Enrique travaille en plus sa grammaire française tous les jours pour s’améliorer.

« Les premiers jours ont été un peu compliqués… Tout était nouveau et il fallait s’habituer à parler et comprendre le français, notamment durant notre formation. Je me sens à présent beaucoup mieux car je connais bien le parc et mes collègues m’aident si j’ai le moindre problème.” José Adolfo

Et même s’ils n’ont pas retrouvé la chaleur des étés tolédans, ils semblent parfaitement s’être acclimatés au climat vendéen !

« Au début, avec la neige qu’il est tombé en mars, je dois admettre que j’avais peur. Mais avec les températures que l’on a maintenant, je me sens presque comme à la maison” (rires) Enrique

 

Une saison très prometteuse !

 

Le début de saison a déjà été riche en surprises ! José Adolfo nous raconte par exemple qu’il fut très surpris lorsqu’un visiteur l’interpella directement par son prénom ! Ce visiteur si familier n’était autre que son ancien professeur d’Histoire venu découvrir le Grand Parc en famille !

Beatriz, Aroa, José Adolfo et Enrique partagent désormais tous un même objectif : s’intégrer pleinement dans leurs équipes et profiter de leur expérience au Grand Parc !

Ils sont déjà devenus de vrais ambassadeurs du Puy du Fou et admettent tous avoir leur spectacle préféré 😉

« J’ai été impressionné par les effets spéciaux et les émotions transmises en regardant ‘Le Dernier Panache’ ! » José Adolfo

De nouveaux cavaliers, espagnols eux-aussi, devraient rejoindre prochainement les équipes du Grand Parc et certains postes, en français et en espagnols, seraient encore à pourvoir * … 

 

 

Suite de la vie de nos espagnols au Puy du Fou lors du prochain épisode…

 


* http://recrutement.puydufou.com/accueil

 

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here