S’il peut arriver, dans des moments rares, qu’une seule voix, sur une humble colline de hêtres parvienne à résumer une œuvre, lui donner son souffle, son élan, habiller son Verbe de lyrisme, alors la voix de Jean Piat illustre, incarne à elle toute seule, l’aventure artistique du Puy du Fou.

Depuis quarante ans, cette voix ne se couche jamais. De jour comme de nuit, elle est partout présente dans les allées du Puy du Fou.

Chaque soir, à la nuit tombée, son timbre de velours accompagne les acteurs de la Cinéscénie. Et, dès le petit jour, on la retrouve sur le site des spectacles du Grand Parc, au Stadium, aux Vikings… On l’entend, on la réentend, on ne s’en lasse jamais.

Cette parole de bronze qui vient du fond des âges et n’a jamais vieilli, renouvelle sans cesse, dans le cœur de chaque Puyfolais, la présence vivante du légendaire français, en lui donnant forme humaine.

Hélas, Jean Piat vient de s’éteindre. C’est un monument du théâtre et du cinéma qui disparait. Un pan de la Comédie française, – la Maison de Molière -, qui s’abîme dans les silences éternels.

Pour le Puy du Fou, c’est un choc. Il était de la famille, depuis le premier jour, il fut le premier Puyfolais hors-les-murs qui a dit « oui ». Le premier qui accepta d’offrir son talent à l’œuvre en gestation, dès l’automne 1977, lorsqu’un jeune étudiant vendéen, Philippe de Villiers, vint déposer entre ses mains son scenario et le solliciter pour aller enregistrer, dans un studio de fortune, les premières intonations et les premiers serments de la prosopopée puyfolaise.

Il restera dans la mémoire puyfolaise comme l’un des pionniers de cette grande aventure humaine et culturelle dans l’intimité de laquelle il se reconnaissait, et à laquelle il ne cessa de manifester son attachement et sa tendresse. Son souvenir est impérissable.

Jean Piat est parti rejoindre, dans le mystère de la voie lactée, les petites lucioles de tous Puyfolais disparus. Mais il nous a laissé sa voix en dédicace.

Elle est immortelle, intemporelle, c’est une voix de l’âme française qui ne mourra jamais.

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.