Nous connaissons tous ce frisson d’émotion unique qui nous parcourt durant « Le Bal des Oiseaux Fantômes » ! Mais saviez-vous que, dans l’ombre du spectacle, l’une des missions principales de l’Académie de Fauconnerie consiste, depuis sa création, à préserver des espèces animales menacées de disparition ?

L’opération « Sauvons les Vautours » menée par nos fauconniers se terminant ce week-end, nous sommes allés à la rencontre de Fanny, Responsable Pédagogique, pour lever le voile sur les nombreuses actions mises en place.

 

Fanny Martin-Blais, Responsable Pédagogique à l’Académie de Fauconnerie, durant l’opération « Sauvons les Vautours »

 

Fanny, les week-ends « Sauvons les vautours » se terminent ces jours-ci. En quoi consistent-ils ?

 

Chaque année, la « Journée Internationale de Sensibilisation aux Vautours » (« International Vulture Awareness Day ») a lieu au mois de septembre. Il s’agit un évènement international qui a pour objectif d’éveiller les consciences dans le champ de la préservation des vautours.

Dans le cadre de notre engagement en faveur de la préservation des espèces, nous participons à cette opération depuis 2009. Chaque année, de mi-août à mi-septembre, notre équipe organise 5 week-ends d’actions autour de la date officielle de l’événement car nous souhaitons asseoir nos actes de sensibilisation dans le long terme.

 

Vautour à dos blanc africain durant le spectacle « Le Bal des Oiseaux Fantômes »

 

Tout au long de la saison, les vautours du « Bal des Oiseaux Fantômes » jouent un rôle d’ambassadeurs de leur espèce, présente en milieu naturel, auprès de nos visiteurs. Nous nous appuyons sur l’action « Sauvons les Vautours » pour mettre encore plus en lumière les grands enjeux de conservation. Nous prenons ainsi le temps d’apporter le plus de renseignements possibles aux visiteurs sur la cause des vautours ainsi que sur les programmes de préservation qui leur viennent en aide.

A la fin du spectacle, nous vendons des bracelets, permettant une récolte de fonds, reversée ensuite aux associations de conservation avec lesquels nous travaillons, comme « BioAndina Argentina» (1), « Vulture Conservation Fondation » (2) ou encore « Endangered Wildlife Trust » (3).

 

Vente de bracelets durant l’opération « Sauvons les Vautours »

 

Cette année, 20 000 € ont pu être collectés grâce à la vente de bracelets mais cela ne représente en réalité qu’un tiers de ce que l’Académie de Fauconnerie reverse au total (près de 60 000€ en 2019).

 

Et quelles sont les autres actions effectuées le reste de l’année ?

 

Nous collaborons quotidiennement avec différents réseaux professionnels travaillant aux côtés des vautours. Cela nous permet de partager et de développer nos pratiques, en fonction des besoins de chaque espèce, et en faveur du bien-être animal.

Certaines missions de conservation de suivi de populations de vautours en milieu naturel sont également organisées. Dans ce cadre, l’Académie de Fauconnerie met régulièrement deux personnes de son équipe à disposition pour venir prêter main forte aux confrères présents sur le terrain. Certains de mes collègues vont ainsi partir dans quelques semaines en Afrique du Sud rejoindre d’autres spécialistes pour suivre les populations de vautours à dos blanc.

Suivi, par des membres de l’Académie de Fauconnerie du Puy du Fou, des populations de vautours à dos blanc africains en Afrique du Sud (2017) à l’appel du groupe de travail « Endangered Wildlife Trust »

Mais la conservation passe aussi par la reproduction et nous avons la chance au Puy du Fou d’assister régulièrement à des naissances.

 

Peux-tu nous en dire plus sur les programmes de reproduction ?

 

A l’Académie de Fauconnerie, nous enregistrons chaque année une centaine de naissances au total, toutes espèces confondues.

En ce qui concerne les vautours, notre équipe prend soin de plusieurs couples reproducteurs, qui pour certains, ont déjà donné naissance à de jeunes oiseaux réintroduits en milieu naturel.

En 2019, 13 petits vautours ont vu le jour au sein du Puy du Fou ! Parmi eux : un petit vautour à tête blanche, un petit vautour oricou, 2 petits vautours de Ruppell et 2 petits vautours à dos blanc africains. Chaque individu est précieux car ces espèces sont fortement impactées par les menaces en milieu naturel.

Aux côtés de notre équipe, ces jeunes oiseaux évoluent chaque jour un peu plus, avec la plus grande attention et beaucoup de bienveillance.

 

Naissance d’un petit vautour Oricou à l’Académie de Fauconnerie (2019)

 

L’Académie de Fauconnerie est plus que jamais engagée en faveur de la biodiversité et, à en juger par l’incroyable volonté et passion de Fanny et de tous les fauconniers, cela n’est pas prêt de s’arrêter 😊

 

 

(1) Fondation BioAndina Argentina : www.bioandina.org.ar

(2) Vulture Conservation Foundation : www.4vultures.org

(3) Endangered Wildlife Trust : www.ewt.org.za

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.