Après un plongeon dans l’Histoire, le Puy du Fou invite ses visiteurs à voyager dans un autre monde tout aussi magique…les coulisses !

Soyez attentifs, on vous explique tout ! 😊

 

 

Nous sommes le jeudi 1er août et il est 18h. Des visiteurs attendent patiemment devant les grilles de la « Renaissance du Château ». Quelques heures plus tôt, ils ont aperçu une story sur les réseaux sociaux annonçant l’évènement :

 

 

Un petit groupe de visiteurs entre pour la toute première fois à l’Académie Equestre du Puy du Fou, pour découvrir le quotidien des chevaux du Grand Parc. Anaïs, la soigneuse en charge de l’alimentation et de l’environnement de l’écurie leur présente les différentes installations et les actions qui sont mises en place pour le bien-être des animaux. Durant 30 minutes, tous les sujets sont abordés : l’entrainement, le suivi vétérinaire, l’alimentation et les petites habitudes de certains pensionnaires ! L’occasion pour ces visiteurs d’un jour de poser toutes leurs questions…

 

 

Quelques semaines auparavant, c’est la « Cité Nocturne » qui avait dévoilé tous ses secrets… Les yeux empreints de curiosité, les quelques visiteurs présents avaient pu admirer les hôtels, les décors et leurs époques, en présence du Directeur de la « Cité Nocturne », Adrien Rambaud, qui a pu livrer quelques anecdotes !

 

 

Le Directeur Artistique Adjoint, Laurent Tard, a aussi rencontré quelques visiteurs chanceux. De fil en aiguille, ils ont découvert les revers de « l’Atelier de Costumes ». L’entrevue s’est d’ailleurs terminée devant la toute nouvelle robe de Marguerite, avant-même sa première apparition sur scène ! Une exclusivité qui a su ravir les personnes présentes.

 

 

Vous n’avez encore pas eu la chance de participer à nos rencontres ? Ne désespérez pas et restez connecté(e). Quelque chose nous dit que de nouvelles propositions se cacheront très bientôt dans nos stories Instagram ou Facebook ! 😉

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.