Le soutien de l’Académie de Fauconnerie pour la réintroduction de Qespigan

L’Académie de Fauconnerie du Puy du Fou soutient de nombreux programmes de conservation d’espèces menacées et a reversé, depuis sa création, plus de 600 000 € à des associations œuvrant en ce sens.

Des liens étroits se sont tissés au fil des années entre les spécialistes animaliers du Puy du Fou et leurs homologues sur le terrain, notamment en Argentine via la Fondation BioAndina. Il y a quelques jours, grâce au soutien du Puy du Fou et d’autres acteurs de la préservation des vautours dans le monde, cette fondation a pu réintroduire Qespigan, un jeune condor, dans les Andes argentines.

« C’est avec une très grande émotion que nous avons suivi à distance, la réintroduction de Qespigan ! Cette action, démontre, une fois de plus, l’importance du travail rigoureux et passionné de nos confrères et amis argentins. La Fondation BioAndina Argentina replace ici, l’importance de la préservation des espèces menacées et nous sommes fiers de pouvoir agir, par le biais de notre soutien, en ce sens et depuis plusieurs années, à leurs côtés ».

Thierry Bouchet, Directeur de l’Académie de Fauconnerie

L’aide financière de l’Académie de Fauconnerie a pu notamment se traduire par la consolidation de la volière de « pré-lâcher » (installation permettant au condor de s’habituer à son nouvel environnement) ou encore le financement de balises pour assurer le suivi.

Au-delà de ces soutiens, nos équipes participent à des programmes d’élevages européens dont l’un des objectifs est la réintroduction en milieu naturel et se rendent régulièrement sur le terrain pour des missions de suivi de populations à l’état sauvage, notamment en Afrique du Sud.

Plus d’informations sur l’action de nos fauconniers en Afrique du Sud : https://blog.puydufou.com/2017/10/18/puy-fou-a-lafrique-sud-12/

Plus d’informations sur la Fondation BioAndina : https://www.bioandina.org.ar/

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.