Il est des parcours de vie atypiques qui forgent des destinées. Le parcours de Romain, Talent du Puy du Fou, est une réelle leçon de vie qui nous prouve à tous, qu’il ne faut jamais cesser de croire en ses rêves.

Il nous livre aujourd’hui un témoignage touchant et plein d’espoir.

 

Romain, Talent du Puy du Fou

 

“Dès ma naissance, j’ai eu des gros soucis : les trois derniers doigts collés entre eux et la perte de la vue d’un de mes yeux. J’ai donc subi de nombreuses opérations dès le plus jeune âge. À 6 ans, on m’a annoncé pour la première fois le diagnostic. Le mot fut très dur à entendre : leucodystrophie”.

Cette maladie génétique orpheline, régulièrement mise en lumière par l’association ELA, détruit le système nerveux et affecte la myéline, la substance qui enveloppe les nerfs. Dans la vie de tous les jours, celle-ci cause à Romain des difficultés à se déplacer, à voir.

“On m’a également annoncé qu’à l’adolescence, je serai obligé d’utiliser un fauteuil roulant et perdrai peu à peu la capacité à marcher.”

Romain, Talent du Puy du Fou

 

La volonté de Romain dépassera les diagnostics qu’on lui avait annoncés.

“Je ne me suis pas laissé abattre puisqu’il y avait une chose qui m’intriguait à côté de chez moi : le Puy du Fou. J’ai donc passé de nombreuses matinées, ou journées entières, à marcher avec ma famille. Cela a fait naitre en moi une véritable passion pour ce Parc qui m’avait donné une réelle envie de vivre, une manière pour moi de me libérer des problèmes quotidiens. À la fin de ma scolarité, qui s’est terminée plus tôt que prévue et sans aucun diplôme, j’ai continué à me rendre au Puy du Fou, et je suis devenu “Puyfolais”.

Cette ténacité a permis à Romain d’intégrer le spectacle nocturne « La Cinéscénie » en tant que « Puyfolais », ce qui lui donna envie d’aller encore plus loin…

“j’avais une réelle volonté d’intégrer les équipes du Grand Parc car j’étais sûr de pouvoir apporter quelque chose, malgré ce handicap. Pas facile sans diplôme et avec un handicap aussi lourd de commencer quelque part ! J’ai donc pris rendez-vous avec le Président du Puy du Fou,  Nicolas De Villiers. Je lui ai remis un dossier de plusieurs pages expliquant tout sur mon handicap et sur ma motivation à rejoindre cette œuvre. Ma manière de remercier le Puy du Fou pour ce qu’il avait fait pour moi… sans le savoir !”

 

Romain, Talent du Puy du Fou

Aujourd’hui, Romain fait partie intégrante de nos Talents, au sein de l’équipe des “Expéditions”. Il est d’ailleurs particulièrement reconnaissant envers Etienne Guilmineau, Directeur Commercial. Les équipes du Puy du Fou sont fières de compter parmi elles des personnes dont l’énergie, le courage et la ténacité permettent de construire des parcours de vie aussi inspirants.

 

 

1 Commentaire

  1. Bonjour, je salue le parcours de Romain, il m’impressionne et je l’envie (dans une certaine mesure), travailler au Puy du Fou..beaucoup le voudrait et il nous prouve que c’est possible même avec des handicaps. Combien d’entreprises Française l’auraient intégré ? Mais quand j’ai vu Romain (il n’y a pas qu’un âne qui s’appelle Martin) j’ai pensé à un autre Romain… remplaçant du retraité JEG qui vient de nous quitter juste en début de retraite… L’un me connait, l’autre pas, je les salue bien cordialement tout les deux, et même les autres Romains du parc… Enfin pour les romains du stadium, je suis Gaulois, alors…
    Merci à tous, du grand Parc et de la Cines…

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.